Historique de Fauquier-Strickland

HISTOIRE DE FAUQUIER

 

Ce village doit son nom à M. Fauquier et ses frères, titulaire d'un contrat de construction du pont et du Canadien National.

En 1909, le village ne comptait qu'une seule famille; en 1921: 9 familles; en 1961: 140 familles; et en 1981: 196 familles. Plusieurs raisons qui justifiaient cette migration étaient l'échange de belles terres qui pouvaient être défrichées et rentables contre des sols rocheux; d'autres étaient intéressés par la possession de terres pouvant être boisées pour la coupe du bois; d'autres ont cherché un emploi comme ouvriers; d'autres voulaient établir leurs enfants sur plusieurs acres de terre.

Le premier pionnier de Fauquier fut M. Alphonse Brunet en 1909.

En 1922, la première paroisse de Fauquier prend le nom de "Sainte-Agnès". Cette même année, le premier prêtre, l'abbé Stéphane Laferrière est nommé pour servir Fauquier. Il est arrivé le 3 avril 1922.

En 1922, la première école officielle de Fauquier est fondée sous le nom "Ecole Sainte-Jeanne D'arc". Le coût de construction de l'école en 1922 a été établi à 8 000 $. Les deux premiers professeurs étaient Mme Jeanne Lefebvre et Mme Géralda Gauthier. Il y avait environ 50 étudiants occupant deux salles de classe différentes.

 

 
st-jeanne%20d'arc%20class_edited.jpg
vieux%20fUQUIER_edited.jpg
vieux%20ponts_edited.jpg
 

HISTOIRE DE STRICKLAND

Le premier colon de Strickland était Etienne Brassard de Saint-Jérôme, Lac St-Jean. M. Brassard est arrivé le jeudi 10 août 1916 accompagné de sa fille, son fils, Georges Imbeau, Jos Tremblay et son épouse, d'Alfred Tremblay, de Philippe Imbeau et de Georges Fortin.

La nuit de leur arrivée, ils ont dormi à Fauquier. Le lendemain matin, ils ont été mis au travail en construisant un abri fait d'arbres dans lequel ils ont résidé pendant 15 jours. Les hommes construisirent un camp en bois rond qui devint alors la première église paroissiale.

Etienne Brassard a donné 70 acres de terrain pour construire une église. Le prêtre aurait un logement gratuit et équipé de tous les appareils nécessaires. M. Joseph Tremblay a construit une croix noire en bois. Le 25 août 1916, la croix est bénie et le même jour, les habitants célèbrent la première messe. La messe suivante n'a eu lieu qu'en juin 1917.

Le 29 juillet 1923, le premier prêtre (Jules Cimon) arrive à Strickland. À cette époque, Strickland comptait 23 familles et 18 résidents célibataires.

La première école établie à Strickland a été fondée par le prêtre Jules Cimon. En septembre 1923, les premiers cours commencent dans la chapelle. Mlle Armoza Lefebvre a été la première enseignante. Elle a enseigné à 23 enfants. Les résidents feraient généreusement des sacrifices pour entretenir leur école et offriraient 70 $ par mois pour payer l'enseignant.

David et Hermel Brassard ont été les premiers marchands de Strickland. Après 32 ans d'activité, ils ont décidé de vendre leur magasin.

Le premier maître de poste à Strickland était Thomas-Louis Brassard.

En 1919, M. Thomas-Louis Brassard construit la première scierie.

strickland%20-0%20etienne%20brassard_edi
Strickland_%25C3%2583%25C2%25A9glise_edi
 

HISTOIRE DES MOULINS DE GREGOIRE

Grégoire Mills est une agglomération située entre Fauquier et Strickland, au kilométrage 44 à 48, mais appartenant à Fauquier. Aujourd'hui, Grégoire Mills compte une quinzaine de familles, mais il fut un temps où ce centre fit de plus en plus de progrès.

En 1916, 4 familles résidaient à Grégoire Mills: Michel Côté, Elzéar Gagnon, Pit Moffat et Napoléon Villeneuve. A cette époque, un terrain de 150 acres était vendu 75 $.

Le 8 février 1917, Philippe Richard avec son fils Henry âgé de 8 ans et Napoléon Grégoire arrivent à Grégoire Mills. Ils avaient apporté leurs effets personnels: meubles, nourriture et animaux dans 2 wagons.

À l'été 1917, Napoléon Grégoire fait construire un magasin général. Le même été, François-Xavier Martel arrive pour construire une scierie sous les ordres de Napoléon Grégoire. L'usine a commencé à fonctionner avec plus de 30 hommes employés en 1918. À ce moment-là, les hommes voyaient 18 288 mètres (60 000 pieds) de bois par jour. C'est en l'honneur de M. Grégoire et de son moulin que nous avons baptisé cette section: Grégoire Mills.

En 1921, Napoléon Grégoire vend sa scierie aux Finlandais qui démolissent alors la scierie et se consacrent à la vente de bois à destination des papeteries de Québec.

À cette époque, aucune voie praticable ne reliait Fauquier à Grégoire avant 1922.

Les habitants du kilométrage 48 ont élevé une chapelle nommée "La chapelle du rocher" qui était servie pendant les mois d'été par le père Rigaudie.

En 1918, la première école est construite sur le lot 14, concession 10, sur la propriété de Philippe Richard. Marie Luce Gauthier a été la première enseignante. Elle recevait deux dollars par mois et par enfant, qui étaient payés par les parents.

En 1926-1927, les résidents procèdent à l'implantation d'une deuxième école construite sur le lot 13, concession 10 près de Wellington. Une grande salle de classe a été construite afin de recevoir des étudiants d'âges divers et de proposer différents cours.

À mesure que la coupe de bois diminuait, les résidents ont décidé de déménager ailleurs.

Les résidents qui vivent encore à Grégoire Mills de nos jours apprécient l'espace, le grand air, la tranquillité et restent fiers de leur résidence.

gregoire%20mills%20enfants_edited.jpg
gregoire%20mills_edited.jpg
 

HISTOIRE DU CANTON DE FAUQUIER-STRICKLAND

Le village de Fauquier fait partie des cantons de Shackleton et Machin. Les cantons de Shackleton et Machin ont été constitués dans une municipalité le 24 décembre 1921 par déclaration du juge et ils ont été incorporés en 1922.

Le 18 mai 1984, l'approbation royale ratifie le projet de loi traitant le changement de nom des deux cantons de Shackleton et Machin avec celui de la Corporation du canton de Fauquier-Strickland. Celui-ci doit son nom à M. Fauquier et ses frères qui étaient titulaires d'un contrat de construction du pont et du chemin de fer du National Canadien. Depuis le 1er janvier 1997, la municipalité a agrandi ses frontières en annexant la partie ouest du canton de Haggart, ainsi que le canton de Beardmore, Carmicheal, Macvicar et Stinger.

La municipalité de Fauquier-Strickland comprend trois communautés; Fauquier, Gregoire Mills et Strickland. La population totale du canton est de 590 habitants dont 257 logements suite au dernier recensement de 2006. De plus, Fauquier-Strickland est la troisième plus grande commune de la région avec une superficie de 1013,54 km2.

  • Le Trillium représente l'Ontario.

  • Les deux fleurs de lys représentent nos communautés françaises.

  • La marmotte qui est notre mascotte tire son nom de la rivière Groundhog.

  • L'épicéa représente notre principale industrie à Fauquier-Strickland.

  • La devise: «AD AUGUSTA PER ANGUSTA» signifie «VERS LE SUCCÈS PAR L'EFFORT».

Logo fauquier-strickland .png
photo%20des%20ponts%20coucher%20de%20sol